Une Tesla piratée à distance par des hackers chinois

Des informaticiens chinois sont notamment parvenus à actionner le frein à 19 kilomètres de distance. La video est impressionnante. L’entreprise dit avoir corrigé la faille.

C’est un risque qui devient de plus en plus courant à mesure que les voitures embarquent encore un peu plus d’électronique : le piratage à distance. Ce lundi 19 septembre, le constructeur de voiture électriques Tesla en a fait l’expérience avec la prise de contrôle de sa Model S par une équipe d’informaticiens chinois.

Dans une vidéo postée sur Youtube par l’équipe du Keen Security Lab, on découvre avec quelle facilité les informaticiens ont pu contrôler presque l’ensemble des fonctionnalités de la voiture, des clignotants en passant par les sièges jusqu’à la pédale de frein.

Cette démonstration est d’autant plus impressionnante que le contrôle de la voiture peut se faire même sur une très grande distance. Ainsi, si la majorité des tests se déroulent alors que l’équipe du Keen Security Lab se trouve à quelques mètres, les informaticiens ont pu actionner le frein de la Model S à 19 kilomètres de la voiture. Et ce sans allumer les lumières de freinage, ce qui démultiplie les risques de collision.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/0211312545940-une-tesla-piratee-a-distance-par-des-hackers-chinois-2029035.php?9GMCQmDgYLIPHM3v.99#xtor=CS1-25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *