Rififi entre le débridé chinois Landwind et le dandy Jaguar Land Rover …

Le Landwind X7, un clone très critiqué de la Range Rover Evoque, a été révélé dans sa forme de production finale et sera mis en vente en Chine le mois prochain.

Le nouveau modèle a fait l’objet d’un différent juridique intense entre Jaguar Land Rover et Landwind, celle si se plaignant  que le X7 soit vraiment  trop ressemblant à la Range Rover Evoque, qui est déjà en vente en Chine…

Toutefois, les plaintes de JLR ont été rejetées par les autorités chinoises , conduisant  Ralf Speth, le patron de JLR à revendiquer haut et fort que les constructeurs automobiles étaient «impuissants» pour stopper les entreprises chinoises voleuses de concept.

« La Chine, de mon point de vue a assez de créativité et de  puissance d’ingénierie pour faire quelque chose leur propre chef et ne pas avoir à revenir à l’époque où la copie était d’intérêt », a déclaré Speth, selon Autocar Inde. Cependant, Speth dit que les fabricants ne peuvent rien faire face à ça.

« Nous ne pouvons rien faire. Je espère que le client chinois à la fin de la journée voit la différence et choisi le vrai produit et non pas une pâle copie. Nous espérons qu’ils génèrent un processus d’auto-régulation …  « , Speth ajouté, soulignant qu’il n’y a actuellement pas de loi contre la pratique.

Range Rover Evoque vs Landwind X7  – ce qui est mieux?

Le conflit entre Landwind et Land Rover a éclaté en Novembre dernier, lorsque la Landwind a été découverte et montrée au grand plublic au salon de l’automobile de Guangzhou. En voyant ça, Speth  a affirmé qu’il se plaindrait aux autorités chinoises au sujet de ce qu’il considérait comme du vol de la propriété intellectuelle.

Le Landwind X7 a une ressemblance frappante avec l’Evoque, une version produite localement qui a également été dévoilé au salon de l’automobile de Guangzhou en 2014.

Alors que le marché local authentique Evoque se vend pour l’équivalent de 40 000€, le Landwind X7 coûte  14,000€. Le X7 est propulsé par un 188 chevaux de 2.0-litres turbocompressé à quatre cylindres avec 184 pi de couple. Il est offert avec un choix de  boîte manuelle à six vitesses ou boîte automatique à huit rapports.

« Le fait que ce genre de pratique se développe en Chine est très décevant », a déclaré Speth l’année dernière. « Cela ne devrait même pas se produire, la propriété intellectuelle est possédée par Jaguar Land Rover et si vous cassez cette adresse IP, alors vous êtes en violation des règles internationales applicables dans le monde entier.

«En tant qu’entreprise, nous avons investi massivement en Chine avec notre partenaire de coentreprise Chery. Cet engagement est basé sur un plan d’affaires clair, qui nous permet de mettre en place nos objectifs de vente à des prix clairs.

Landwind est un constructeur automobile chinois autonome créée comme une coentreprise entre les respectables constructeurs automobiles chinois Changan Auto et Jiangling Motors Corporation.

Changan Auto est considéré comme l’un des quatre principaux constructeurs automobiles chinois (production de deux millions de voitures par an) et  travaille avec d’autres grands noms Ford, PSA Peugeot Citroën et Suzuki.

La firme a déjà fait parler d’elle précédemment pour la vente de la Landwind CV9, une voiture qui semblait très inspirée de la Vauxhall Frontera. Celle-ci a été brièvement vendus en Europe, jusqu’au crash-tests Euro NCAP râté qui la força à retirer le véhicule de la vente. Preuve que la qualité et surtout la sécurité n’est pas forcément au rendez-vous…

 

Vous pouvez voir ci dessous quelques photos et un test drive made in china…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *