Bonus-malus 2017 : les nouvelles règles

Au 1er janvier 2017, le barème du malus écologique se durcit avec une augmentation de la taxe à chaque gramme de CO2. Un système qui avantage encore plus les voitures diesels. Côté bonus, exit les hybrides.

 

Le malus automobile 2017 est à la fois plus sévère, plus complexe, plus couteux et encore plus avantageux pour les diesels. Voici pourquoi et voici tous les prix du malus auto 2017 gramme par gramme.

 

Le malus 2017 se déclenche plus tôt

Le malus 2017 commence à 127 g de CO2/km avec 50 € de taxe, contre 131 g/km en 2016. Plusieurs voitures en zone neutre vont basculer du côté malus, principalement des versions à essence. Ensuite, le malus s’alourdit à chaque gramme. Ce qui signifie par exemple qu’il y aura des malus différents pour une même voiture en fonction de ses options (taille de jantes par exemple). Bonjour la simplification administrative !

Le malus maxi grimpe à 10 000 €

Le malus maxi est désormais de 10 000 € dès 191 g/km, contre 8 000 € à 201 g/km en 2016. Même pour les voitures moins émettrices de CO2, l’inflation est de mise car le système gramme par gramme se montre plus couteux que les tranches de 2016 (voir tableau). Par exemple, un véhicule qui émet 150 g/km voit son malus passer de 900 à 1 373 € (+ 53 %).




Le malus écologique bondit de 53 % pour un véhicule qui émet 150 g de CO2/km

Deux perdants parmi tant d’autres : le populaire Dacia Duster essence de 115 ch (145 g de CO2) voit son malus passer de 500 à 860 € (+ 72 %). La sportive Ford Focus RS (175 g de CO2) voit son malus s’envoler de 2 200 à 5 810 € (164 % !). Globalement, le malus 2017 est un nouveau coup dur pour les voitures sportives.

 

 

Crit’air : Renault et Dacia offrent la vignette anti-pollution à leurs clients

 

Obligatoire depuis ce 16 janvier, la vignette Crit’Air classe les véhicules selon leurs émissions polluantes. Certains automobilistes n’ont toujours pas reçu le précieux certificat, plus d’un mois après leur commande. Renault et Dacia profitent de l’occasion pour l’offrir à leurs clients. « Cela concernera les clients qui prennent livraison d’un véhicule neuf immatriculé de la marque Renault et Dacia dans le réseau à partir d’aujourd’hui (lundi 23 janvier) », a expliqué le constructeur dans un communiqué.

Le groupe automobile français propose, en effet, à tous les acheteurs prenant livraison d’un véhicule neuf de s’occuper pour eux de la démarche Crit’air. La plupart des acheteurs trouveront donc la vignette à 4,18 euros l’unité (frais d’envoi compris) collée sur le pare-brise de leur véhicule au moment d’en prendre le volant. En cas d’absence du précieux certificat, le client repartira avec un récépissé (à présenter en cas de contrôle) prouvant la commande de la vignette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *